Le lourd prix des Bijoux – Exploitation

bijoux collection prixMontres, bagues ou colliers : ils sont achetés en grande quantité. Pourtant, comme pour les vêtements, c’est une réalité parfois plus sombre qui se cache derrière les bijoux. 

En effet, que ce soit pour les pierres précieuses, les matéiux utilisés, les dégâts sur l’environnement et les populations locales son térribles. 

Les exemples sont nombreux : 

  • travail d’enfants dans les mines d’or et de matériaux (ils étaient encore 40 000 en RDC, en 2014 d’après UNICEF),
  • participation financière à des trafics meurtriers comme en Colombie (d’après Amnesty International)
  • mort de milliers (millions) de personnes  à la non-protection,
  • exposition quotidienne à des substances chimiques (comme en Inde en 1984, ou des gaz provenant d’une usine de fabrication de pesticide ont tué plus de 10 000 personnes, crime qui n’a toujours pas été jugé)

Petit à petit

Il y a récemment eu de bonnes nouvelles, par exemple le gouvernement de la RDC vient de prendre des mesures afin d’interdire le travail des enfants dans les mines de cobalt, Renault s’engage à rendre plus transparente la filière d’approvisionnement du Cobalt, mais il y a encore beaucoup de travail. 

Cependant, les grandes entreprises telles que Shell et Apple devront répondre de leurs actes suite à de nombreuses enquêtes concernant les conditions de travail des personnes sur place, dans les mines. 

En attente … 

Revenons à nos bijoux… 

Vous aurez compris que le prix d’une bague peut être bien plus élevé que quelques centaines d’euros (puisque la vie n’a pas de prix n’est ce pas ?). 

 

Malheureusement, un énorme flou artistique règne encore autour de la production de nos bijoux. Les lois et réglementations sont vagues et semblent ne pas s’appliquer en dehors des frontières. Bon, entre nous, a-t-on vraiment besoin d’acheter des tonnes de bagues par an ? Je ne pense pas. 

travail enfants unicef travaux mine or child labor chiffre activités danger nopriceonkids

Mais que deviennent les bijoux non vendus ? J’ai écrit à plusieurs bijouteries, ai appeler… Zéro réponse concluante, ou on me dit parfois que les bijoux sont fondus pour en former de nouveaux. Ceci dit, cela n’arrête pas les conséquences de l’extraction des matériaux. 

On passe à l’action..

On achète moins, comme pour les vêtements. On évite la surconsommation. Certaines ONG font bouger les choses. Vous pouvez participer à leur action en signant les pétitions, partager des articles ou participer sur le terrain.

Enfin, question label et certification, il en existe oui, mais ils sont peu connu ou peu utilisé et concernent en majorité l’Or. Le plus connu est Fairmined, qui s’applique uniquement sur des mines artisanales ou à petite échelle. Vous pouvez en savoir plus sur cette certification sur leur site. 

Arrive ensuite une association internationale, dans laquelle tous les membres ont signé une charte respectant des points comme le respect des travailleurs, la durabilité et la stabilité des emplois ou la surveillance des fournisseurs. Mais ce groupe est très controversé car peu de transparence sur leur compte en banque et leurs actions. 

Pour en finir avec les labels, il y a le célèbre Fairtrade, qui a une section « Fairtrade Or« . Les audits garantissent que l’or provient de mines ou les produits chimiques et dangereux ne sont pas utilisés, où les droits des travailleurs sont respecté, où il n’y a pas de travail d’enfants, et de lieux où l’exploitation ne participe pas à des conflits armés. L’ensemble du processus de production est vérifié. 

Les bijoutiers ont donc le choix d’un Or plus éthique.

Mais qu’en est il des autres produits ? 

Concernant les produits dérivés ou raffinés comme l’argent ou l’or rose, il est encore très difficile de pouvoir les surveiller. Il en est de même pour les pierres précieuses. L’exploitation est très dispersée est très informelle. En fait, on ne connaît pas vraiment la provenance ni l’origine de ces produits.

Ce que l’on sait en revanche, c’est que les mines « improvisées », non déclarées, causent de nombreux problèmes. Dans certains pays, elles détruisent la forêt et poussent les populations à une guerre territoriale. Notamment dans certains pays d’Amérique latine, où l’armée est souvent contrainte de tirer sur des mineurs illégaux, qui eux même tirent sur des populations autochtones qui défendent leur territoire (doit-on parler de la corruption qui va avec ?).

Acheter responsable

Essayez d’acheter directement en atelier, en vérifiant les labels et certifications. Posez la question. S’ils en sont, vous le saurez rapidement. 

Il y a quelques boutiques en ligne certifiées que vous pouvez trouver facilement.

Mes coups de coeur :

Obvie – Bijoux tendances certifiés FairMined

Paulette à bicyclette – Bijoux avec de l’or FairMined, Ent Française